Press Releases

For media enquiries, please contact info.ece@unece.org


L'Asie offre une lueur d'espoir aux secteurs forestiers américain et européen

publié: 19 septembre 2012

Face au malaise général de l'économie européenne et nord-américaine, les fabricants de produits forestiers ont été à l'affût de nouvelles opportunités. L’Asie est dorénavant un marché important pour les produits bois de la région CEE-ONU, la Chine étant devenu le plus gros importateur. Les besoins de la Chine sont dictés à la fois par la demande intérieure et par le reconditionnement des produits destinés à la réexportation vers la région CEE-ONU.

Part de la Chine et de l’Asie dans les exportations de produits forestiers de la région CEE-ONU
(Canada, Finlande, Fédération de Russie et Etats-Unis)

2007

2008

2009

2010

2011

Part de la Chine dans les exportations vers l’Asie

40%

39%

44%

46%

50%

Part  de l’Asie dans les exportations totales

25%

26%

29%

31%

35%

Exportations du Canada, de la Finlande, de la Fédération de Russie et des Etats-Unis HS 44, 47, 48, par valeur
Source: Comtrade ONU, 2012.

Les exportations nettes de grumes de la région CEE-ONU vers la Chine ont augmenté de 28% entre 2010 et 2011- la Fédération de Russie, les Etats-Unis et le Canada en étant les principaux fournisseurs. En Amérique du Nord et dans la Communauté des États indépendants, les exportations de sciages résineux ont augmenté de façon spectaculaire. La Chine a notamment consommé près de 25% de la production totale de la Colombie-Britannique en 2011, soit 5,1 millions de m3, contre 3,2 millions de m3 en 2010. Quant à la Fédération de Russie, le pays a exporté 19 millions de m3, dont 37% vers la Chine, une hausse de 39% en un an.

Exportations de grumes de résineux de Colombie-Britannique, 1995-2011

Source: Statistique Canada, 2012.

Les informations publiées aujourd'hui dans la Revue Annuelle du marché des produits forestiers CEE-ONU/FAO montrent que, malgré une reprise en 2010, la consommation de produits forestiers en 2011 est restée stable dans la plupart de la région CEE-ONU, à un niveau inférieur de 10%  à celui atteint avant la crise financière mondiale. En revanche, la consommation a augmenté de 9% dans la Fédération de Russie. Les 56 pays de la région CEE-ONU représentent 42% de la superficie forestière mondiale. Ces pays produisent 59% des produits forestiers de la planète et en consomment 56%. Ils représentent 60% des importations de produits forestiers de la planète et 75% des  exportations.

L'adhésion de la Fédération de Russie à l'Organisation mondiale du commerce à la fin du mois d’août de cette année ne peut qu’avoir un effet positif sur le développement du commerce mondial des produits forestiers en raison des importantes réductions des tarifs d'exportation et d'importation sur ces produits.

Consommation de produits forestiers dans la région CEE-ONU, 2007-2011

 

Notes: En équivalent bois rond pour les sciages, les panneaux, et pour le papier et le carton. CEI: Communauté d’États indépendants.
Source: Base de données de la CEE-ONU/FAO, 2009.

Secteur du logement. Reconnu comme l’un des principaux consommateurs de produits forestiers, le secteur du logement devrait rester stable en Europe occidentale au cours de l'ensemble de l’année 2012. En Amérique du Nord, les mises en chantier qui devraient augmenter de 15% n’atteindront que seulement 45% du taux de celles enregistrées en 2006. La Fédération de Russie, d'autre part, prévoit une augmentation de 5% dans la construction de logements, et une augmentation de la part du bois dans les constructions.

Mises en chantier de logements dans la région de la CEE-ONU, 2006-2012

 

Note: e = estimation
Sources: Ministère du Commerce des États-Unis, Société canadienne pour le crédit hypothécaire et le logement, Euroconstruct, 2012.

Autres marchés. Malgré les effets du «printemps arabe», l'Afrique du Nord reste un importateur important de produits de bois provenant d’Europe (40% des exportations des sciages résineux d'Europe). L'Amérique du Sud, quant à elle, fabrique des produits qui sont en concurrence directe ou indirecte avec ceux de la région CEE-ONU; l’augmentation de sa capacité mondiale de pâte a presque triplé au cours de ces 20 dernières années, passant de 11% à 28%.

Bois rond industriel. En 2011, la consommation dans la région CEE-ONU a augmenté pour la deuxième année consécutive. Malgré cela, la consommation reste  inférieure de 14% à celle observée avant le début de la crise financière mondiale. La plus forte augmentation a été observée dans la Communauté des Etats indépendants, notamment dans la Fédération de Russie et en Ukraine où une augmentation de la production dans les scieries et les usines de contreplaqué a abouti à une recrudescence de la demande.

Sciages feuillus. Après un début prometteur en 2011, la consommation à travers la région CEE-ONU a chuté dans la seconde partie de l'année. La mondialisation dans le secteur de l'ameublement, conjuguée à la faiblesse des secteurs de la construction et du logement, a conduit à une baisse de la demande de sciages feuillus de qualité et à une hausse des exportations de ces bois vers d'autres marchés, notamment la Chine, qui a augmenté ses importations de 1,5 millions de m3 en 2007 à 2,5 millions de m3 en 2011. Il y a cependant des signes avant-coureurs d’un retour à la production industrielle de meubles et d'armoires dans la région CEE-ONU.

Panneaux dérivés du bois. La seule croissance significative de la consommation est celle observée dans la Communauté des Etats indépendants où le taux de croissance de 17,5% est similaire à celui d’avant la crise. L'Europe a connu une croissance de 4,2%, contrairement à l’Amérique du Nord où la consommation a reculé (-4,6%).

Papiers et cartons. En raison de la fermeture de nombreuses usines en 2011 et 2012, l'Amérique du Nord et l’Europe ont perdu l’équivalent de plus de 7,4 millions de tonnes de capacité de production. Alors que la reprise du marché de la pâte commerciale chimique au début de 2012 est essentiellement menée par l'Asie, notamment la Chine, un rebond du marché des produits de papiers et cartons est improbable cette année. La demande européenne et nord-américaine de pâtes, papiers et cartons a chuté notamment suite à la fermeture d'usines mais aussi à cause d’une diminution de la demande pour la presse écrite. Les médias numériques, la diffusion des factures et des livres électroniques (e-books) ont eu un impact significatif sur l'industrie des pâtes et papier.

Consommation de papier et de carton dans la région de la CEE-ONU, 2007-2011

 

Source: Base de données TIMBER de la CEE/FAO, 2012.

Bois énergie. Dans la région de la CEE-ONU, le bois énergie  est la principale source d'énergie renouvelable (environ 50%),   La demande en Europe est en hausse, le bois étant la pierre angulaire de la politique de l'Union européenne de réduire de 20 % la consommation d'énergie et de produire 20 % de l'énergie à partir de sources renouvelables d'ici à 2020.

Aux États-Unis et au Canada, la consommation d’énergie provenant du bois diminue, compte tenu de la baisse des niveaux de récolte du bois, de la disponibilité de gaz naturel peu coûteux, des préoccupations concernant la neutralité en termes de  de gaz à effet de serre de l'énergie bois, mais aussi du soutien décroissant des subventions. La Communauté des Etats indépendants (principalement la Fédération de Russie) et l'Amérique du Nord ont augmenté leur production de granulés de bois, afin de répondre à la demande des acheteurs qui approvisionnent le marché européen.

Les marchés du carbone. Ces marchés continuent de croître en volume et leur valeur totale en 2010-2011, a atteint 10,2 milliards de tonnes (176 milliards de dollars). Le commerce du carbone a cependant souffert en raison des crises économiques et financières persistantes en Europe, des obstacles politiques aux États-Unis, de la lenteur des progrès relatifs au processus de négociation de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), et de l'absence d'un plan opérationnel détaillé de la REDD +.

Répercussions sur les politiques et la réglementation des marchés de produits forestiers

Dans l'ensemble, des mesures ont été prises visant à promouvoir la prévisibilité des marchés du bois dans la région CEE-ONU. Toutefois, des incertitudes existent quant aux implications de l’adhésion de la Fédération de Russie à l'OMC. D'autre part, les questions d'utilisation des terres, changement d'affectation des terres et la foresterie (UTCATF), et les produits ligneux récoltés dans le régime de changement climatique deviennent plus évidentes.

De nombreuses politiques nationales et internationales sont de plus en plus favorables  au bois énergie. Les efforts s'intensifient pour garantir la durabilité des biocombustibles solides et des mesures sont prises contre l'exploitation forestière et le commerce illégal du bois.

Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec:

Matt Fonseca
Section CEE-ONU/FAO de la forêt et du bois
Division du commerce et de la gestion durable des territoires
Commission Economique des Nations Unies pour l'Europe
Téléphone: +41 (0)22 917 1846
E-mail: info.ece-faoforests@unece.org
Website: http://www.unece.org/forests/


United Nations Economic Commission for Europe

Information Unit

Palais des Nations, 

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

Tel.: +41 (0) 22 917 44 44

Fax: +41 (0) 22 917 05 05