Press Releases

For media enquiries, please contact info.ece@unece.org


La CEE-ONU encourage une meilleure gestion de l’information sur l'eau en Asie centrale

publié: 12 juillet 2012

Lors d’un atelier d'échange de connaissances appelé "Renforcement de l'analyse et gestion intégrée et adaptative des ressources en eau ", qui s'est tenu du 4 au 6 Juillet à Almaty, les participants ont adopté les principes et les orientations pour une feuille de route à moyen terme (trois à cinq ans) afin de développer la gestion des données sur l’eau, ainsi que la modélisation de l'écoulement de l'eau, son utilisation et d'autres aspects dans le bassin de la mer d'Aral. La Commission Economique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-ONU) - en s'appuyant sur ses nombreux accords multilatéraux environnementaux applicables dans la région dans le domaine de l'eau, pour la participation du public et l'accès à l'information, sur les accidents du travail et l'évaluation de l'impact environnemental - jouera un rôle actif dans la mise en œuvre des parties correspondantes de la feuille de route.

L'atelier, organisé par la Banque mondiale, la Société suisse de développement et la CEE-ONU, a réuni quelque 50 représentants gouvernementaux et des experts en provenance d'Afghanistan, du Kazakhstan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et d'Ouzbékistan, ainsi que les organisations régionales et les donateurs.

Lors de l'atelier, les participants ont souligné l'importance de la fiabilité de l'information pour la gestion intégrée des ressources en eau en Asie centrale. Ce fut un défi pour l’avenir de combiner les données disponibles, telles que l'imagerie par satellite accessibles au public, avec les données nationales et locales. L’amélioration de l'échange de données comparables entre les pays d'Asie centrale, qui dépendent les uns des autres pour leurs eaux partagées, a aussi été soulignée. Il a également été convenu d'élaborer un ensemble de modèles reliés pour le bassin de la mer d'Aral pour l'analyse à différents niveaux: le bassin de la mer d'Aral, tous les cours d'eau, les sous-bassins et les pays. Ces modèles devraient servir à des fins opérationnels aussi bien à court terme, comme pour le contrôle des inondations et l'accord des régimes de collecte d'eau, que pour la planification à long terme, y compris sur les questions économiques et sociales. Les participants ont en outre souligné la nécessité d'une analyse plus approfondie et de la modélisation dans le développement de stratégies nationales et régionales pour l'adaptation au changement climatique.

Lors des discussions sur les aspects institutionnels et juridiques, les participants ont souligné l'importance de la facilité à interpréter l'information pour un processus décisionnel efficace et pour le public, ainsi que la nécessité de développer une base juridique cohérente pour la coopération régionale dans la gestion de l'information.

Les résultats du projet «Dialogue et Coopération Régionale sur la Gestion des Ressources en eau en Asie Centrale », mis en œuvre par la CEE-ONU, en particulier les propositions sur la modernisation et le renforcement des institutions régionales et des cadres juridiques, ainsi que la surveillance de l'eau et l'échange de données, ont aussi été un arrière-plan des discussions. La réunion a également bâtit sur les expériences de la participation de la CEE-ONU dans le projet « Base régionale d'informations sur l'eau en Asie centrale » (CAREWIB).

 

Pour plus d'informations veuillez contacter :

M. Bo Libert, CEE-ONU

Téléphone: +41 (0) 22 917 2396

E-mail: bo.libert@unece.org, ou

M. Marton Krasznai, CEE-ONU

Téléphone: +41 (0) 22 917 2760

E-mail: marton.krasznai@unece.org

 

Note aux rédactions :

La Convention de la CEE-ONU sur la protection et l'utilisation des cours d'eau internationaux et des lacs internationaux (Convention sur l'eau) vise à renforcer les mesures nationales et la coopération transfrontière pour la protection et la gestion écologiquement rationnelle des eaux de surface et des eaux souterraines transfrontières. Trente-sept États et l'Union européenne sont parties à la Convention sur l'eau.

La Convention de la CEE-ONU sur les effets transfrontières des accidents industriels a pour but de prévenir les accidents, ou de réduire leur fréquence et la gravité et d’atténuer leurs effets, si nécessaire. La Convention encourage la coopération internationale active entre les pays, avant, pendant et après un accident industriel.

La Convention d'Aarhus (Convention de la CEE-ONU sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement) accorde des droits publics et impose aux parties et aux autorités publiques des obligations concernant l'accès à l'information, la participation du public et l'accès à la justice.

La Convention d’Espoo oblige les Parties à évaluer l'impact environnemental de certaines activités à un stade précoce de la planification. Il prévoit également l'obligation générale des Etats de notifier et de se consulter mutuellement sur tous les grands projets à l'étude qui sont susceptibles d'avoir un impact préjudiciable important sur l'environnement à travers les frontières.

Le projet CAREWIB, mis en œuvre par le Centre d'information scientifique de la Commission inter-Etats pour la coordination de l'eau et financé par la Suisse, améliore la disponibilité et l'échange d'informations dans les secteurs de l'eau et l'environnement en Asie centrale. Le projet rend le flux d'information sur les questions de l'eau plus efficaces et plus transparents.

L'objectif du projet «Dialogue régional et coopération sur la gestion des ressources hydriques», financé par le gouvernement allemand, est de permettre aux pays d'Asie centrale de développer et de mettre en œuvre des solutions mutuellement acceptables à long terme pour améliorer la coopération sur les ressources en eau transfrontières. Renforcer le dialogue régional et le renforcement de la capacité des institutions régionales pour la gestion des ressources en eau étaient les principaux objectifs.


United Nations Economic Commission for Europe

Information Unit

Palais des Nations, 

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

Tel.: +41 (0) 22 917 44 44

Fax: +41 (0) 22 917 05 05