Safety in Tunnels

Les trois accidents majeurs survenus dans les tunnels routiers alpins en 1999 et en 2001, qui ont eu des conséquences humaines et économiques dramatiques, ont mis en évidence la nécessité et l’importance du renforcement des niveaux de sécurité dans les tunnels. Consciente de l’importance que revêt la recherche, à l’échelle internationale, de la plus large harmonisation possible dans ce domaine, la CEE-ONU a créé un Groupe pluridisciplinaire spécial d’experts, dont la tâche principale est d'élaborer des recommandations sur les contraintes minimales liées à la sécurité dans les tunnels de types et de longueurs variables, à commencer par les tunnels routiers.

Le document final du groupe contient quarante-trois recommandations, sous la forme de mesures représentant les quatre facteurs influençant la sécurité dans les tunnels, à savoir : les usagers de la route, l’exploitation des tunnels, les infrastructures et les véhicules. Ces mesures ont été prises en compte par les travaux que les autorités nationales et les organismes internationaux comme la Commission européenne ont menés dans ce domaine.