Former S-G Kofi Annan

First UN Global Road Safety Week (23 - 29 April 2007)

La 1 ère semaine mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière offre une occasion majeure d’améliorer la sécurité routière de centaines de millions de jeunes qui sillonnent chaque jour les routes du monde entier.

Depuis la Journée mondiale de la santé de 2004 et les discussions qui ont suivi à l’Assemblée générale des Nations Unies, les gouvernements et leurs partenaires ont accordé une attention toujours plus grande à la sécurité routière. Mais le chemin qu’il nous reste à parcourir est encore long. Les accidents de la route tuent près de 1,2 million de personnes dans le monde chaque année, et en blessent des millions d’autres. Chez les jeunes de 5 à 25 ans, il s’agit de la deuxième cause principale de décès, avec des conséquences dramatiques pour les familles et les communautés. Dans ce groupe d’âge, les jeunes de sexe masculin --- qu’ils soient piétons, cyclistes, motocyclistes, jeunes conducteurs ou passagers --- courent près de trois fois plus de risques d’être tués ou blessés sur la route que les jeunes de sexe féminin.

Heureusement, il est de plus en plus largement reconnu qu’il est possible de prévenir les traumatismes dus aux accidents de la route. Dans un certain nombre de pays, il a été démontré que le fait d’agir sur des facteurs de risques clés, en particulier la conduite sous l’emprise de l’alcool, la vitesse excessive, le non-port du casque et de la ceinture ainsi que sur la conception des routes et les infrastructures routières, permettaient d’épargner un nombre significatif de vies et des ressources financières, alors même que la motorisation continue à progresser.

L’accident de la route n’est pas une fatalité. La sécurité routière est le fruit des efforts délibérés de nombreux individus et de nombreux secteurs de la société, tant publics que privés. Chacun d’entre nous a un rôle à jouer, qu’ils s’agissent des ministres des transports, de la santé et de l’éducation; du personnel soignant, des automobiles clubs, des enseignants, des étudiants; des assureurs, des constructeurs automobiles, des médias et des victimes d’accidents de la route ainsi que de leur famille. Mais une forte détermination au niveau politique est indispensable. Les réussites spectaculaires dont nous parlons aujourd’hui résultent souvent d’une décision prise au plus haut niveau de l’Etat pour améliorer la sécurité sur les routes.

Par l’intermédiaire de l’Assemblée mondiale des jeunes de la sécurité routière --- principal évènement mondial de la Première Semaine mondiale des Nations Unies pour la sécurité routière --- l’Organisation mondiale de la santé, les Commissions régionales des Nations Unies et leurs partenaires donnent la parole aux jeunes. Ecoutons leurs avis et améliorons la sécurité sur les routes du monde, pour leur bien comme pour le nôtre.

Kofi A. Annan