Español
 
العربية
 
汉语
 
Română
 
Gjuha shqipe
 
Македонски
Print page     Create PDF
Press Releases

For media enquiries, please contact info.ece@unece.org


Les marchés des produits forestiers de la région CEE-ONU rebondissent en 2010 après deux années de baisse de la production et de la consommation

publié:03 août 2011

Genève

Selon la revue annuelle du marché des produits forestiers de la CEE-ONU/FAO publiée aujourd'hui, le redressement de la demande en 2010 de produits forestiers dans la région CEE-ONU (+5.6%), après deux année de baisse de la production et de la consommation, permet d'avancer avec un optimisme modéré que l'industrie du bois a franchi une étape. Les tendances du premier semestre 2011 laissent entrevoir une augmentation continue, bien que modeste, de la consommation.

Le secteur, qui apporte d'ores et déjà une contribution déterminante à l'économie verte, a encore plus à offrir, mais il doit redoubler d'efforts pour mieux se vendre, pour débarrasser le bois de son image de produit dépassé et lui assurer la place qui lui revient en tant que matériau moderne, combinant beauté et durabilité avec l'une des empreintes carbone les plus réduites parmi les principaux matériaux.

La consommation et la production rebondissent

La consommation de produits forestiers de la région CEE-ONU a globalement augmenté de 5.6% en 2010, avec toutefois des nuances entre les trois sous-régions : la consommation a augmenté de 4.1% en Amérique du Nord, de 6.6% en Europe et de 6.3% au sein de la Communauté des États Indépendants (CEI) (voir graphique 1).

Parallèlement à cette augmentation de la consommation, la production s'est accrue : les bois ronds (matériau de départ pour la transformation) ont vu leur production atteindre 950 millions de m3, soit 8% de plus qu'en 2009, bien que cela reste 15% inférieur au pic de 2006. La situation varie toutefois significativement d'une sous-région à l'autre: la récolte a gagné près de 10% en Europe atteignant environ 380 millions de m3 (480 millions de m3 en incluant le bois énergie), son plus haut point depuis 2007, alors qu'elle a gagné 17% au sein de la CEI, dont le principal producteur est la Fédération de Russie, avec 148 millions de m3 récoltés (202 millions de m3 en incluant le bois énergie). En revanche, la production en Amérique du Nord enregistre son deuxième plus bas niveau en 30 ans (le plus bas étant intervenu en 2009) à 430 millions de m3 (473 millions de m3 en incluant le bois énergie).

Principal levier des marchés de produis forestiers, en particulier pour les sciages résineux et les panneaux à base de bois, la construction de logements reste un indicateur clé, qu'il s'agisse de la demande ou de la production. Après la réduction du nombre de nouvelles constructions enregistrée depuis le pic de 2006, les données pour 2010 indiquent un léger redressement en Europe comme en Amérique du Nord (voir graphique 2). Cette tendance reste à confirmer, même si les chiffres du premier semestre 2011 montrent une croissance continue de la construction de logements.

Aux Etats-Unis, les données publiées le 19 juillet 2011 par le Bureau de recensement montrent que le nombre de permis de construire en juin correspondait à un niveau annuel ajusté pour la saison de 624,000. Ceci le place 2.5% (±1.3%) au dessus du niveau révisé de mai (609,000) et 6.7 % (±2.0%) au dessus de l'estimation de juin 2010 (585,000).

A l'inverse de ce qui a été observé les deux précédentes années, tous les secteurs de la filière bois dans la région CEE-ONU ont enregistré un rétablissement de la demande, y compris les sciages (+8.3%), les panneaux à base de bois (+4.8%) (voir graphique 3) et les papiers et cartons (+4.2%). Le secteur des papiers et cartons s'est bien rétabli en 2010 pour presque toutes les catégories et dans les trois sous-régions de la CEE-ONU (voir graphique 4). Après plusieurs années de déclin, la production de papier journal a augmenté de 10% en Europe en 2010. Même aux États-Unis, où le déclin du papier journal été le plus rapide, avec une consommation en 2010 équivalente à un tiers de ce qu'elle était en 2005, la consommation s'est stabilisée.

Des prix à la hausse

Malgré une demande peu dynamique, les prix de nombreux produits forestiers ont augmenté rapidement. Le prix du bois d'œuvre (le sciage est le plus important consommateur de bois ronds et ses coproduits sont une source vitale de matériau pour l'industrie des panneaux à base de bois) a constamment augmenté jusqu'en mars 2011, frôlant les plus hautes valeurs jamais atteintes (voir graphique 5). Les prix n'ont pas augmenté de manière uniforme dans la région. Les augmentations de prix les plus rapides ont été enregistrées en Europe Centrale et Orientale, où il semble que les capacités de sciages résultant des investissements des dernières années auraient excédé les quantités de bois d'œuvre disponibles. En Amérique du Nord, il existe maintenant une distinction claire entre les prix du bois de la façade maritime Ouest, où les prix ont été fortement influencés par la demande croissante de la Chine en bois ronds et le Sud des États-Unis, où les prix ont été jusqu'à se contracter. Le Sud des États-Unis a souffert de tempêtes et d'inondations, qui ont provoqué une surabondance de bois devant être récolté avant qu'il ne se détériore.

Les marchés du bois énergie continuent de croître

Le secteur du bois énergie profite d'une croissance continue alors que les politiques publiques et les incitations financières ont encouragé le déploiement de technologies modernes pour la production de chaleur, de chaleur et d'électricité ou encore d'électricité seule. L'un des facteurs qui pourrait tirer encore plus vers le haut la demande de bois énergie est l'impact de l'accident nucléaire de Fukushima au Japon, qui a poussé certains gouvernements à travers le monde à reconsidérer leur politique en matière d'énergie nucléaire, comme la décision de l'Allemagne de fermer ses centrales nucléaires d'ici 2022. Les hausses du prix du pétrole et du charbon renforcent les motivations pour passer au bois, qui est en général reconnu comme un source d'énergie renouvelable, neutre d'un point de vue carbone.

La capacité mondiale de production de pellets en 2010 était de l'ordre de 18 millions de tonnes, plus de la moitié se trouvant en Europe. La production de pellets s'est accrue rapidement ces dernières années, passant de 9 millions de tonnes en 2008, à 12 millions de tonnes en 2009 et 16 millions de tonnes en 2010. En tenant compte des augmentations de capacité prévues, il est possible que la production atteigne 20 millions de tonnes en 2011. Le rythme annuel de croissance de la consommation mondiale est estimé à 11% jusqu'en 2020. On comprendra que les autres secteurs consommant du bois considère ce taux de croissance avec inquiétude, compte tenu de l'impact de ces tendances sur l'approvisionnement en bois et les prix.

L'Europe est le premier consommateur de pellets et le Canada, premier exportateur mondial, est le principal fournisseur. Cette situation pourrait toutefois évoluer compte tenu du développement des capacités de production en cours dans la Fédération de Russie. La Suède est le principal consommateur de pellets, avec environ 20% de la production globale.

La demande de combustible a été telle qu'un marché d'échange de contrats d'approvisionnement en bois énergie devrait être lancé durant le second semestre de 2011 à partir du Port de Rotterdam, par lequel transite15% du commerce mondial. Ceci permettra le développement d'un commerce global de pellet de bois dans un premier temps, avec la possibilité d'acheter à terme un approvisionnement pour un mois, une année jusqu'à éventuellement 3 années en avance. Le bois deviendrait de cette façon, pour la première fois, une marchandise échangé globalement.

L'influence de la Chine se renforce

La croissance du secteur forestier chinois durant les 10 dernières années est remarquable. La valeur de la production chinoise de produits forestiers a plus que doublé en 5 années (graphique 6) pour atteindre 300 milliards de dollars (US) en 2010. De 2009 à 2010 seulement, la valeur de cette production a augmenté de 29.3%. En 2005, la Chine a dépassé l'Italie pour devenir le principal producteur de meubles au monde. la Chine est aujourd'hui également le premier producteur de panneaux à base de bois, dont la production a doublé en seulement 4 ans. En 10 ans seulement, elle a également plus que doublé sa production de papier, pâte et cartons, qui représente maintenant près de 25% de la production mondiale.

Grande consommatrice de bois, sous forme de matériau brut comme de produits transformés, et grande productrice de produits bois transformés, la Chine exerce une influence considérable sur les marchés des produits forestiers, y compris dans la région CEE-ONU. La production annuelle de la CEE-ONU de panneaux à base de bois est d'environ 120 millions de m3 à comparer aux près de 160 millions de m3 de la production chinoise en 2010.

La Revue met en lumière la polyvalence du bois en tant que matériau brut et les produits dérivés qui peuvent être fabriqués, au-delà des produits les plus évidents comme le papier, les sciages et les panneaux : du textile aux additifs alimentaires (à partir de cellulose), en passant par des écrans d'ordinateurs portables, des enveloppes pour téléviseurs, ordinateur, téléphones portables et même des claviers d'ordinateurs.

Pour plus d'information, veuillez prendre contact avec:
Douglas Clark
Spécialiste des marchés de produits forestiers
Section CEE-ONU/FAO de la forêt et du bois
Division du commerce et de la gestion durable des territoires
Commission Economique pour l'Europe des Nations Unies
Palais des Nations
CH - 1211 Geneva 10, Suisse
Téléphone: +41 (0)22 917 2773
Fax: +41 (0)22 917 0041
E-mail: info.timber@unece.org
Site internet:http://www.unece.org/forests

Note aux rédactions
La Commission Economique des Nations pour l’Europe (CEE-ONU) et la section forestière de la FAO publient chaque année leur Revue annuelle du marché des produits forestiers depuis les années 1950. Celle-ci contribue aux discussions sur les marchés du bois lors de la réunion annuelle du Comité du Bois.

La Revue couvre les marchés des produits forestiers des 3 sous-régions de la CEE-ONU (Amérique du Nord, Europe et Communauté des Etats Indépendants, CEI), ainsi que leur principal partenaire commercial dans ce secteur : la Chine. Le thème de la Revue annuelle du marché des produits forestiers 2010-2011 est "Produits Forestiers - Contribution à une économie verte".
Environ 42% des forêts mondiales se trouvent dans la région CEE-ONU.

Définitions

Le bois rond est le tronc de l'arbre après abattage, dont les branches ont été enlevées- il est la base de tous les produits dérivés du bois.
Le bois rond industriel est la matière première utilisée pour la production industrielle de  produits dérivés du bois, y compris la pâte à papier. Il n’est pas utilisé à des fins énergétiques.

 

GRAPHIQUE 1: Consommation de produits forestiers dans la région de la CEE-ONU, 2006-2010


Note: En équivalent bois rond pour les sciages et panneaux et pour les papiers et cartons.
Source: Base de données TIMBER de la CEE/FAO, 2011.

 

GRAPHIQUE 2: Mise en chantier de logements en Europe et enAmérique du Nord , 2006-2010


Sources : Bureau de recensement des Ėtats-Unis, Société canadienne pour le crédit hypothécaire et le logement, Euroconstruct, 2011.

 

GRAPHIQUE 3: Consommation de panneaux dérivés du bois dans la région de la CEE-ONU, 2006-2010


Note : f = prévision. La tendance 2010-2011 estimée par le Comité du Bois lors de sa session d'octobre 2010 a été appliquée au chiffre 2010
Source : Base de données TIMBER de la CEE/FAO, 2011.

 

GRAPHIQUE 4: Consommation de papier et de carton dans la région de la CEE-ONU, 2006-2010


Source : Base de données TIMBER de la CEE/FAO, 2011.

 

GRAPHIQUE 5: Indice mondial des prix des sciages résineux, 2000-2011


Note: Indice reposant sur les prix de bois d'œuvre livrés dans 19 régions clés du monde. Non corrigé des effets de l'inflation ou de la fluctuation des devises.
Source: Wood Resource Quarterly, Wood Resources International LLC, 2011.

 

GRAPHIQUE 6: Production Chinoise de produits forestiers, 2006-2010


Note : Comprend le bois rond, les sciages, les panneaux, le papier et le pâte.
Source : International WOOD MARKETS Group, 2010.

Il n'a pas été possible d'identifier un source de données fiables pour la CEI qui a donc été supprimée de ce graphique. La Revue de l'année passée a estimé les mises en chantier dans cette sous région à 0.7 million (Fédération de Russie et Ukraine seulement).

Ref: ECE/TIM/11/P05


United Nations Economic Commission for Europe

Information Unit

Palais des Nations, 

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

Tel.: +41 (0) 22 917 44 44

Fax: +41 (0) 22 917 05 05


© United Nations Economic Commissions for Europe – 2013