Press Releases

For media enquiries, please contact info.ece@unece.org


Les marchés des produits forestiers dans la région de la CEE devraient se redresser en 2010 − Est-ce le début d’une reprise?

publié: 20 octobre 2009

Genève

A l’occasion de ses discussions annuelles menées à Genève les 13-14 octobre 2009, le Comité du bois de la CEE a prévu un redressement de la plupart des secteurs du marché du bois pour 2010. Cependant, les experts ont conclu qu’il était trop tôt pour parler d’une véritable reprise. Le Comité a adopté une déclaration officielle avec des prévisions pour chacun des secteurs du marché.

Après avoir souffert du plus grand déclin de consommation depuis la crise pétrolière des années 1970 avec une baisse de 8,5% en 2008, les marchés de produits forestiers devraient baisser de nouveau en 2009, avec une exception majeure: le bois-énergie qui a été stimulé par les politiques gouvernementales en faveur des énergies renouvelables pour une économie verte.

En utilisant les sciages résineux comme un indicateur du marché, le Comité du bois de la CEE prévoit que le secteur dans son ensemble va rebondir en 2010, avec des hausses de consommation dans les sous-régions CEI, Europe et Amérique du Nord de 27,9%, 2,5% et 5,5% respectivement. Globalement dans la région de la CEE, la consommation de sciages résineux devrait augmenter de 4,3% en 2010.

Résumé des faits saillants

Produits forestiers certifiés
• La superficie des forêts certifiées augmente lentement et se concentre surtout en Amérique du Nord et en Europe, qui représentent 97% de l'offre de bois ronds certifiés.
• Le nombre de certificats de chaîne de contrôle délivrés a fortement augmenté, de 41 % en 2008, indiquant une forte activité sur le marché pour les produits forestiers certifiés.
• Les obstacles au développement du marché des produits du bois certifiés sont la fragmentation des secteurs du commerce et de la consommation, ainsi que le manque de sensibilisation des consommateurs et leur réticence à payer un surcoût.
• La progression future des systèmes de certification dépendra du rôle qu’ils pourraient jouer dans la mise en conformité des activités d’exploitation avec les nouvelles politiques des Etats-Unis et de l’Union européenne visant à lutter contre l’abattage illégal, de même que de la mesure dans laquelle ils parviendront à être pris en compte dans la comptabilisation du stockage de carbone et dans la certification de la production durable de biocarburants.

Construction verte
• La construction verte demeure un déterminant du marché important, en particulier si l’on tient compte que le secteur du chauffage et du refroidissement de l’espace et de l’eau représente entre 40 et 50 % de la consommation mondiale d’énergie.
• Il existe d’énormes possibilités de rénovation des bâtiments existants qui permettraient d’en améliorer l’efficacité énergétique.
• Les pouvoirs publics appuient la construction et la rénovation rationnelles sur le plan énergétique en accordant des subventions à cet effet et par le biais d’autres programmes destinés à promouvoir une économie verte.
• Pour promouvoir la construction verte, le secteur forestier doit nouer des alliances stratégiques avec les parties prenantes pour bien saisir et prendre en compte la contribution que l’utilisation des produits du bois dans la construction apporte à la lutte contre les changements climatiques.
• Le Comité encourage l’établissement d’une base scientifique pour les systèmes de notation des constructions vertes, c’est-à-dire l’évaluation du cycle de vie de tous les matériaux de construction, ainsi que la mise à jour et le partage permanents de connaissances sur les matériaux de construction et la consommation d’énergie.

Responsabilité sociale des entreprises
• Les entreprises du secteur des produits forestiers et leurs associations professionnelles mettent sur pied et développent des programmes de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) pour montrer à leur clientèle et aux consommateurs qu’elles agissent de manière responsable.
• Il s’agit d’un changement structurel dans la façon dont les activités commerciales sont menées dans le secteur forestier.
• Même en période de crise économique, les programmes relatifs à la responsabilité sociale d’entreprise aident à préserver les parts de marché, de même qu’à établir de meilleures relations avec les collectivités locales et les salariés.

L’importance de la Chine pour les marchés des produits forestiers de la région de la CEE
• La Chine est le partenaire commercial le plus important de la région de la CEE, en particulier pour ce qui est des produits du bois et des produits à base de papier.
• Le développement vertigineux du secteur chinois de la fabrication de produits du bois et de produits à base de papier a connu son premier fléchissement en 2008 et les indicateurs pour le premier semestre de 2009 montrent que les exportations de ces produits ont diminué de 11,7 % par rapport à 2008.
• La Chine est le plus grand importateur mondial de bois rond, mais les importations ont diminué au cours du premier semestre 2009 par 18%, en particulier en provenance de Russie.
• L’ampleur considérable des activités de construction conjuguée à l’accroissement des dépenses de consommation se traduisent par une augmentation de la consommation interne de produits du bois et de produits à base de papier. Pour produire du papier, la Chine domine les importations mondiales de déchets de papiers.
• La Chine estime que son économie devrait rapidement retrouver un taux de croissance à deux chiffres, ce qui dépendra en partie de la reprise économique de ses partenaires et, partant, de la relance de leurs exportations.

Bois brut
• Le Comité prévoit une nouvelle baisse de la production de bois ronds (ainsi que de la consommation) en 2009. Toutefois en 2010, une légère reprise est attendue en Europe et dans la CEI, mais pas en Amérique du Nord.
• La faiblesse des marchés rend difficile l’utilisation du bois mort des forêts infestées par le dendroctone du pin. On estime qu’il a déjà touché au Canada 14,5 millions d’hectares de forêts, soit 620 millions de mètres cubes. De nouvelles pertes sont attendues car le dendroctone du pin continue de se propager au Canada et aux Etats-Unis et touche de nouvelles essences.

Production d’énergie à partir du bois
• On s’attend à un doublement de la production et du volume des échanges commerciaux de granulés de bois d’ici à 2012. L’Europe reste le premier producteur, importateur et consommateur de granulés de bois.
• Plusieurs usines de bouletage de très grande taille sont en construction en Fédération de Russie et le Parlement russe a adopté un décret sur les sources d’énergie renouvelables dont l’objectif est d’accroître le rôle de la biomasse ligneuse dans la consommation énergétique intérieure.

Marchés du carbone forestier
• Les forêts ont un rôle essentiel dans le cycle mondial du carbone. Pourtant, les projets forestiers n’ont joué qu’un rôle infime, en proportion, dans les mécanismes d’échange de droits d’émission de gaz à effet de serre, compte tenu du potentiel qu’ils représentent.
• Le système d’échange de droits d’émission de l’Union européenne exclut le carbone forestier. En revanche, un mécanisme de plafonnement des émissions et d’échange de droits d’émission des Etats-Unis pourrait accepter un volume assez important de titres de compensation fondés sur des projets forestiers dans des pays en développement en zone tropicale, ce qui pourrait avoir un impact non négligeable sur les marchés du carbone.
• Le secteur forestier pourrait connaître après 2012 une transformation structurelle de ses activités selon la portée de l’instrument qui succédera au Protocole de Kyoto.

Papier, carton et de pâte de bois
• La consommation de pâte et de papier en Europe et en Amérique du Nord devrait diminuer en 2009 (de 6,8% et 1,4% respectivement), alors que la crise économique mondiale se prolongeait - les prévisions pour 2010 sont faibles.
• A la mi 2009, les prix de la pâte ont commencé à se stabiliser, ce qui est considéré comme un premier signe d'une évolution positive du marché.

Des informations complémentaires sont disponibles sur le site Web du Comité du bois:

Tableaux complets de prévisions de marchés par pays pour 2009 et 2010 à : http://timber.unece.org/index.php?id=42

Déclarations des pays sur le marché : http://timber.unece.org/index.php?id=235

Revue annuelle CEE-ONU/FAO du marché des produits forestiers 2008-2009 à : http://timber.unece.org/index.php?id=208

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

M. Ed Pepke

Chef d’unité par intérim, Spécialiste des marchés des produits forestiers

Section du bois de la CEE-ONU/FAO

Division du commerce et du bois de la CEE-ONU

Tél: +41 (0) 22 917 2872

Fax: +41 (0) 22 917 0041

E-mail: info.timber@unece.org

Site Web: www.unece.org/timber/

 

 


United Nations Economic Commission for Europe

Information Unit

Palais des Nations, 

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

Tel.: +41 (0) 22 917 44 44

Fax: +41 (0) 22 917 05 05