Press Releases

For media enquiries, please contact info.ece@unece.org


Les pays d'Afrique centrale approuvent la convention régionale sur la coopération dans le domaine des eaux transfrontières avec l'appui de la UNECE

publié: 22 décembre 2017

Les ministres responsables de la gestion des ressources en eau de 11 Etats d'Afrique centrale ont approuvé aujourd’hui la Convention pour la prévention et la résolution pacifique des conflits liés à la gestion des ressources en eau partagées de l’Afrique centrale.

La Convention a été négociée dans le cadre de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC), avec le soutien du secrétariat de la Convention sur la protection et l'utilisation des cours d'eau transfrontières et des lacs internationaux (Convention sur l'eau) et de la Banque africaine de développement.

L’Afrique centrale est riche en eaux transfrontières, avec 16 grands fleuves, 5 lacs transfrontières et 17 systèmes aquifères transfrontières partagés par les 11 Etats membres de la CEEAC (Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Guinée équatoriale, Gabon, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Tchad). Si la coopération sur certaines des eaux partagées de la région progresse et est soutenue par des organes conjoints actifs, la plupart de ces ressources ne disposent pas d'un cadre solide de coopération.

Dans l'ensemble, la région est riche en ressources en eau mais il existe des différences significatives dans la répartition de l'eau entre les pays. En outre, la dégradation des ressources en eau, l'augmentation attendue de la consommation d'eau et les effets du changement climatique pourraient être une source de tensions et de conflits potentiels. En réponse, les États membres de la CEEAC ont commencé à négocier un cadre régional de coopération dans le domaine de l'eau en juillet 2015, dans le but d'assurer une gestion durable des ressources en eau, faisant de l'eau un moteur de coopération et de paix dans la région.

Les négociations ont franchi une étape importante ce vendredi 22 décembre avec l'approbation de la Convention lors d’une réunion ministérielle tenue à Brazzaville, République du Congo. Conformément aux procédures de la CEEAC, la Convention sera soumise à la signature des Chefs d'Etat lors de leur prochain Sommet.

La Convention de la CEEAC s’inspire fortement de la Convention sur l'eau et de la Convention sur le droit relatif aux utilisations des cours d'eau internationaux à des fins autres que la navigation, qui sont toutes deux mentionnées dans le préambule.  Il énonce un certain nombre de dispositions essentielles, notamment : des règles sur l'utilisation équitable et raisonnable des ressources partagées ; la prévention de l'impact transfrontière ; la coopération transfrontière et régionale ; l'élaboration d'accords de bassin et la création d'organismes de bassin transfrontière ; et la gestion intégrée des ressources en eau transfrontières.

Le processus de négociation, et en particulier la dernière réunion régionale, a été appuyé par le secrétariat de la Convention sur l'eau de la UNECE, notamment grâce à une formation sur la Convention sur l'eau et, plus largement, sur le droit international de l'eau, afin de faciliter les discussions entre les délégués d’Etats. En outre, le secrétariat de la Convention sur l'eau a présenté la Convention sur l'eau et la Convention sur les cours d'eau à la réunion ministérielle du 22 décembre. Les ministres de la CEEAC ont félicité le Tchad pour les progrès accomplis en vue de l'adhésion à la Convention sur l'eau et ont encouragé les autres pays à faire de même.

La UNECE est prête à accompagner la mise en œuvre de la Convention régionale, vu son expérience en matière de facilitation de la coopération transfrontière pour la gestion durable des ressources en eau partagées dans le cadre de la Convention sur l'eau.


United Nations Economic Commission for Europe

Information Unit

Palais des Nations, 

CH-1211 Geneva 10, Switzerland

Tel.: +41 (0) 22 917 44 44

Fax: +41 (0) 22 917 05 05