Français
 
Русский
 
Español
 
العربية
 
汉语
 
Română
 
Gjuha shqipe
 
Македонски
Print page     Create PDF
The Role of Women on Forest Properties in Haute-Savoie (France): Initial Researches

Cette étude avait pour objet d'identifier quelques éléments importants concernant le rôle effectif des femmes dans ce secteur à forte dominante masculine, mais aussi de poser les premiers jalons d'une méthodologie d'étude, qui pourrait ainsi s'étendre à d'autres pays. Nous avons choisi la Haute-Savoie pour des raisons pratiques de proximité, ainsi que la méthode des entretiens, car cette étude constitue une phase exploratoire pour ce type de recherche1, et nous voulions omettre le moins de situations possibles. La Haute-Savoie est un département où la propriété est une des plus morcelées de France; il y a 120 000 hectares de forêt privée et 100 000 propriétaires. Nous nous sommes concentrés sur l'étude des 2 800 propriétés de plus de 4 hectares ( malheureusement le cadastre ne recense qu'un seul nom par propriété, les propriétés acquises en couples ne sont donc pas identifiables). La taille moyenne est de 8.8 hectares pour les femmes et de 9.5 pour les hommes; l' âge moyen est de 69 et 65 ans respectivement pour les femmes et les hommes. Les entretiens ont concerné 15 personnes (des propriétaires femmes et hommes, des épouses, ainsi que des filles) soit 10 propriétés, et les grands thèmes abordés ont été leur histoire personnelle, familiale ayant un lien avec la propriété forestière, leur rôle précis sur la propriété, leur formation et leurs projets de transmission. Les caractéristiques principales sont : d'une part, la grande diversité des activités effectuées par les femmes (allant des travaux forestiers lourds à d'autres activités liées à la forêt), et d'autre part, leur absence totale du milieu associatif et syndical local. Ainsi leurs activités semblent être considérées comme un loisir, une aide plutôt qu'une activité valorisée et valorisante. De part leur absence des réseaux forestiers locaux, leurs rôles restent internes aux propriétés et on observe un certain transfert de responsabilités sur les hommes. Nous avons aussi relevé une quasi-absence de formation (absence totale chez les femmes) avec toutefois des situations différentes chez les jeunes.

This study intended to identify the main characteristics of women's role in masculine sector as can be forestry, and
also to elaborate the first steps of a methodology. We have choosen Haute-Savoie (a French region near Geneva) because of
the proximity, as well as method of interviews because this study represants an exploratory phase in this type of research2, and
we did not want to miss out any situations.
Haute-Savoie is one of the French region where forest ownerships are the most parceled out; in fact there are 120 000
hectares of private forest and 100 000 private owners, with an average of almost 1 hectare each. We focused on ownerships
more than 4 hectares, there are 2 800 (unfortunately the French registration "cadastre" does not specify when both members of
a couple are owners, it retains one name only and most of the time it is that of the husband). The average size is 8.8 and 9.5
hectares for women and men; and the average age is 69 for women and 65 for men.
We have interviewed 15 people ( owners male and female, wifes and daughters) in 10 ownerships, and the main
themes they have talked about were their life and links with the ownership, their defined role and activity in forestry, their
training and plans for transmission. The main characteristics are : the wide diversity of their activities, their absence in local
area network (associations, links with forestry administration and trade union).Their activities are then internal to ownerships,
taken like a hobby rather than an activity valorized and valorizing and we have noticed some kind of responsability's transfer
on men. We have also noticed that most of people (women and men) are not trained in forestry, except younger generations.
 


© United Nations Economic Commissions for Europe – 2013